Le samedi de marché - une tradition bien intégrée

Depuis 13 ans déjà, le Marché public de Sainte-Anne-de-Bellevue fait partie de la vie sociale, culturelle et économique du village. Pour plusieurs citoyens, un arrêt au Marché le samedi matin est un incontournable de leur rituel du week-end. C'est l'occasion de faire provision de produits frais et de première qualité: fruits et légumes bio, pains et viennoiseries, oeufs frais, viande en tout genre, miel et fromage de producteurs locaux, confitures, collations, repas chauds et friandises. On y trouve une vaste sélection de produits qui ont tous ceci en commun, qu’ils sont produits localement et sont, pour la plupart, certifiés bio.

Le Marché Ste-Anne est beaucoup plus qu'une place de commerce. C'est un lieu de rencontre entre les producteurs locaux, qui produisent et vendent leurs denrées tous les samedis, et les consommateurs. C'est aussi un carrefour où musiciens et artistes viennent divertir un public de tous âges qui se donne rendez-vous au Marché autour d'un bon café après avoir fait ses emplettes. L'atmosphère est festive et conviviale et toutes les excuses sont bonnes pour célébrer pleinement le passage des saisons. La Journée de l'Écologie et de nombreux festivals gourmands viennent y ajouter du piquant.

LA NAISSANCE DU MARCHÉ SAINTE-ANNE !

Même si le concept de marché public n'est pas nouveau, on peut dire que le Marché Ste-Anne est un pionnier dans la région. Dans les grands centres urbains, les produits maraîchers proviennent souvent de fermes situées à des centaines de kilomètres de distance sinon plus, et il n'y a guère de contact entre producteurs et consommateurs. L'idée de remédier à la situation est à l'origine de la naissance du Marché Ste-Anne. C'est ainsi que Bano Madi, un chercheur de l'université McGill a eu l'idée de créer un marché public local et convivial où il y aurait un rapprochement entre les agriculteurs et les citoyens, qui recherchaient de plus en plus des produits certifiés bio, cultivés dans la région.

En mai 2001, Bano Mahdi et Olivier Dubreuil ont soumis un projet officiel à cet égard à la Ville de Ste-Anne. Le comité de Développement économique et touristique a tout de suite compris le potentiel du Marché et dès la mi-juin, le premier marché public de Sainte-Anne-de-Bellevue avait lieu. Six producteurs locaux tentent l'expérience: Elwood Quinn, William! Golding, Jean Fournel, Alison Hackney et Lois Ecuyer.

Mais ce n'était que le début de l'aventure et il y avait beaucoup à faire afin que l'événement puisse continuer de semaine en semaine: achat de tentes, création de bannières et affiches pour assurer la visibilité du Marché. Grâce à une équipe de bénévoles dévoués et infatigables, dirigée par Bano, Olivier et Caroline Begg, le Marché a réussi à passer à travers sa première saison et à prendre de l'expansion. Au cous des années, le Marché a dû changer de place pour accommoder le nombre grandissant de producteurs. Depuis quelques années, il est situé dans une aire de stationnement qui longe la rue Ste-Anne, tout près du bord de l'eau et juste au pied de la rue St-Pierre. La collaboration constante de la Ville de Ste-Anne-de-Bellevue et le travail acharné d'une équipe du tonnerre assurent la pérennité de cette perle rare qu'est le Marché Sainte-Anne.

Aujourd'hui le Marché accueille plus d'une trentaine de marchands tous les samedis et durant la saison estivale, plus de 400 personnes fréquentent le Marché sur une base régulière. Lorsqu'il y a un événement spécial, ce chiffre augmente considérablement.

FESTIVAL = BOUFFE, AMIS, PLAISIR !

Chaque année le dernier samedi du mois d'août on célèbre le Festival de l’Ail, qui en est à sa huitième édition. À cette occasion plus de 3 000 personnes envahissent les rues et le Marché pour participer aux festivités. Dan Brisebois, un des partenaires de la ferme coopérative Tourne- Sol, et un des marchands de la première heure au Marché, a eu l'idée de créer cet événement festif. Grand amateur et cultivateur d'ail, Dan avait le goût de partager sa passion pour ce bulbe aux propriétés quasi-magiques et en même temps, faire connaître d'avantage le Marché et générer une nouvelle clientèle. Lors du Festival de l'ail, les meilleurs producteurs d'ail convergent vers le Marché et offrent au public tout ce qu'il y a de meilleur en matière d'ail bio. Durant la journée, on offre des ateliers culinaires, des dégustations, des conférences animées par des experts, des défis culinaires tel les Desserts à l'ail. En 2013, le Festival de l'Ail a accueilli plus de 3 500 personnes au cours de la journée.

Pour répondre aux exigences des consommateurs qui privilégient de plus en plus les produits locaux de qualité et aiment être au courant de ce que contiennent leurs aliments, le Marché a ajouté d'autres festivals gourmands: au début de juin, c'est le Festival du miel qui vient souligner la Semaine Nationale de la pollinisation; en juillet c'est le Festival des Grillades, suivi au mois d'août par le Festival de la Tomate. À la fin de l'été, on célèbre le Jour de l'Écologie et on termine l'été en beauté avec le ChiliFest, festival du piment fort (avec un défi culinaire pour découvrir la meilleure recette de chili) à la mi-septembre.

LE MARCHÉ SAINTE-ANNE, OUVERT TOUT AU LONG DE L'ANNÉE

Avec la popularité accrue du Marché extérieur durant la période estivale, on a décidé de prolonger le plaisir en restant ouvert toute l'année. Durant la période froide, le Marché déménage ses pénates dans la salle communautaire de l'église anglicane St-Georges, située sur la rue St-Georges (près de la rue Perrault). C'est un endroit chaleureux où tous les samedis d'hiver, les gens du quartier se donnent rendez-vous pour déjeuner ou prendre une collation. Il y a toujours de l'activité dans l'air avec de la musique en direct, une table de bricolage pour les enfants, des ateliers culinaires gratuits sans compter les produits de première qualité qu'on y retrouve de semaine en semaine. Le Marché Ste-Anne est en voie de devenir une véritable institution dans la région. Même si pendant un certain temps on aurait pu qualifier le marché d'hiver de secret bien gardé, ce n'est plus le cas. Avec ses ateliers culinaires gratuits où vous pouvez apprendre comment apprêter le canard ou préparer des boulettes de pâte à la coréenne, le Marché commence à susciter l'intérêt parmi les médias locaux. (voir le Calendrier des événements pour plus de détails)

RAYONNEMENT LOCAL ET RÉGIONAL !

Le Marché Sainte-Anne est fier de faire partie depuis 2009, de L'Association des Marchés publics du Québec, un organisme dynamique qui nous a toujours appuyés et dont les conseils ont contribué à définir plus profondément notre mission. La création du Marché Ste-Anne a inspiré d'autres initiatives locales tel la création de la Coopérative du Grand Orme qui a pignon sur rue dans la magnifique Maison historique Simon Fraser. Grace au Marché, la ville de Sainte-Anne-de-Bellevue se place au troisième rang dans le classement des villes reconnues officiellement comme pratiquant le Commerce équitable.

TOURNÉ VERS L'AVENIR !

Le Marché Sainte-Anne ne s'assoie pas sur ses lauriers pour autant. Notre avenir est prometteur et nos standards de qualité demeurent élevés. Nous continuerons de vous offrir les meilleurs produits de la région, certifiés bio, directement de vos producteurs locaux jusqu'à votre assiette, tout en vous offrant des activités qui piquent votre curiosité, vous font plaisir et vous donnent le goût de revenir nous voir tous les samedis.

Le Marché Sainte-Anne est le plus ancien marché public de l'Ouest de l'Ile de Montréal, dédié à l'agriculture, l'écologie et la bouffe locale. Tous nos producteurs et artisans sont de la région et plusieurs sont certifiés bio.